Biographie Bruno

Bruno sa vie
Biographie

 

Bruno Denis Burckhardsmeyer
Biographie
C'est à Caen en pays normand que Bruno Denis voit le jour un 30 septembre en 1969. Il est du signe de la Balance sans conteste.
Faits marquants du jour:  27 juillet ou 30 septembre
Sainte Nathalie le 27 juillet, Nathalie qui fut son plus bel Amour de jeunesse
Mort de Thérèse de Lisieux un 30 septembre (1897)
Saint Bruno: Les Papes du nom de Bruno:
BRUNO Pape du Limousin  et BRUNO d'Eguisheim, Pape alsacien sous le nom de LÉON IX. 
 Bruno n'a pas été épargné par le sentiment religieux
Ses ancêtres viticulteurs en Württemberg ont choisi de s'établir à Strasbourg au moment de la Révolution Française. Sous la pression Prussienne en 1870, Edouard, militaire découvre la Bretagne, Brest, Nantes, Rennes, et le Fort de la Cité d'Aleth à Saint Servan-sur mer . Deux fils y font de remarquables études. Bruno est de cette lignée tant par ses qualités humaines que par son savoir. Un passionné de culture grecque, d'art et de littérature...
Il découvre comme beaucoup vers ses 15 ans l'importance de la musique, qu'elle soit classique ou anglo-saxonne. Alors à Narbonne, fait un job pour se payer sa première guitare électrique, crée un petit groupe éphémère et se retrouve à Saint-Malo en 1985. Lycée Jacques Cartier et guitare acoustique pour 'gaucher'. Il découvre sa voix et aspire secrètement à réussir avec des camarades. Création d'un groupe "Halucinose" avec Yann, Fred et Muriel. Quelques concerts au Théâtre Ballade de Saint Servan et participation à la Fête de la Musique de Miniac-Morvan en 1987.
Etudes universitaires à Rennes, Littérature et psychologie sont ses atouts avant que sa santé lui fasse interrompre prématurément un cursus bien démarré. Des notations élogieuses, une bibliothèque à l'image de ses facultés intellectuelles, toute la philosophie, toute la psychologie, du grec ancien aux lettres modernes, il avait tout embrassé.
L'étude du grec: dans les années 80, à Narbonne au collège Docteur Lacroix,  il fut le seul 'helléniste' , discipline qui fut abandonnée peu après par l'établissement. Il le fut avec passion, et dès son premier voyage en Grèce, il marqua une tendresse toute symptomatique pour le berceau de l'Humanisme méditerranéen..
Il connaîtra après avoir fait une formation en hôtellerie des boulots peu gratifiants, avant d'entrer au service d'une compagnie maritime avec Jersey, Emeraude Ferries. Son attrait pour les langues étrangères et les gens 'venus d'ailleurs' lui ont été pleinement enrichissant .
Ses guitares ne le quitteront plus pendant près de 10 années. Bruno ponctue sa vie sentimentale par des compositions chantées. Ses bonheurs et ses déconvenues amoureuses sont les sources de son inspiration. Après avoir découvert "Police", il reste attaché et attentif à Sting qui est un modèle à bien des égards. Pour les évènements professionnels comme pour ses amis, les cordes de ses guitares vibrent. Il chante Brel, Nougaro, Gainsbourg... Il imite ceux qui sont ses maîtres et condisciples dans l'Art de jouer avec les mots et les idées, Devos, Boris Vian, Boby Lapointe, Alex Metayer... Bruno avait l'Humour à la bouche... (Schizzo's Blue). Bruno aime faire partager sa bonne humeur, animer, rire et faire rire, il aime les autres. Etre très sensible lui même, il est présent auprès de ceux qui connaissent les tourments de l'existence.
Sportif, pratiquant la natation et la course à pieds, il s'adonne intensément à partir de 1992 à ses passions en participant à des semis marathons. Il est au départ à Cancale pour son premier Marathon de la Baie en juin 2003. Il est 155ème et arrive en 3 h 02 mn au pied du Mont Saint Michel. Exploit personnel malgré un temps caniculaire et un vent contraire. Son ambition: participer au Marathon de Vannes en octobre suivant pour être au dessous des 3 heures... et s'entraîner assidûment. Ce bonheur sera de courte durée.
Le 27 juillet 2003, alors qu'il rentre d'un entraînement avec un ami, il est heurté et tué par un cycliste sur un passage protégé. Ses parents, sa sœur, ses amis et connaissances sont consternés par sa disparition brutale et insensée. Bruno repose au cimetière de Lorette à Saint-Servan.
Au Père Letellier de la Paroisse de Saint-Servan qui officia lors de la Messe, une profonde reconnaissance pour les mots qu'il sut utiliser pour illustrer la dimension humaine du défunt devant une assistance nombreuse, et pour ceux qui  devaient nous réconforter par ce temps de grande misère.
Que ceux qu'il a aimés et ceux qui l'ont connu trouvent ici le souvenir d'un être dont la vie lui a été ôtée.

 

   Alain Burckhardsmeyer à Quimper  Bal: alain.burck@orange.fr   Site perso consultable: http://alain.burckhardsmeyer.pagesperso-orange.fr/index.html

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site